Connexion
La date/heure actuelle est 13/08/20 06:00
Voir les messages sans réponses
Calendar
Mer 12 Aoû 2020 Jeu 13 Aoû 2020 Ven 14 Aoû 2020 Sam 15 Aoû 2020 Dim 16 Aoû 2020 Lun 17 Aoû 2020 Mar 18 Aoû 2020
Le Fourbecoeur
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie du Roseau Blanc : Index des Registres -> La vie en Eriador
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Yvaine
[Intendance] Cambusier : Lingère


Inscrit le: 11 Mai 2010
Messages: 543

MessagePosté le: 19/06/10 04:49
Sujet du message: Le Fourbecoeur

Evénement: 09/07/2010 20:00
Répondre en citant

Maître Shenegar.

C'était ainsi que se présentait le nain. Yvaine ne se souvenait pas l'avoir appelé autrement, peut être avait-il été flatté de la respectueuse façon dont l'humaine le nommait.

Un soir de repos, alors que quelques compagnons venaient chercher un repos convivial au Poney Fringuant, Shenegar s'était mêlé à la foule, avait prit à parti Nimruzan, l'ami d'Eldranor, et rapidement contribué à animer la conversation. Il était fougueux, caractériel, intolérant et impatient. Yvaine ne se l'expliquait pas, mais ces défauts, chez lui, elle les appréciait. Ils rendaient son amitié plus précieuse encore.

De loin en loin, ils s'étaient rencontré de nouveau, puis parlé. Maître Shenegar était un puits de science, un parangon de pouvoir. Ce pouvoir qu'il recherchait avec avidité, sans même s'en cacher. Yvaine s'en étonnait. Chez les nains, certains concepts, négatifs chez les hommes, ne semblait pas s'embarrasser des mêmes préjugés.

Baranthorn le premier s'en méfia. Puis Aldurenath, qui alla jusqu'à refuser de les laisser parler seul à seule dans la dernière arrière-salle de l'auberge, et s'ennuya un long moment à les regarder murmurer. Pour d'obscures raisons, le nain avait tenu à ce que leur conversation restât discrète.
Yvaine cherchait parfois à se souvenir de ce qui s'était dit, mais chaque fois il lui semblait tenter de se rappeler un rêve. On avait parlé d'Osmund. On avait parlé de la Compagnie. Inexplicablement, ces souvenirs lui serraient le coeur et assombrissaient ses pensées. Il lui avait parlé de pouvoir. De potentiel. Abasourdie, elle avait fini par comprendre qu'il parlait d'elle. Qu'avait-il vu que même elle ne voyait pas ?

Peu importait. Le pouvoir, elle ne le cherchait pas. Elle resterait simple. Vraiment ?

Un soir, il assura amicalement à Yvaine avoir vu Osmund en galante compagnie. Tout se précipita. L'arrivée de Flanah, le soir, lorsque la garde de la compagnie revint de l'assaut des campement Orcs, sa manière d'apostropher Osmund comme si elle le connaissait...puis sa façon de révéler les détails de son histoire...elle le connaissait...trop bien...

Le nain avait tenté d'en reparler à Yvaine. L'évocation des désirs et de la chair la firent d'abord rire. Osmund, esclave de ses passions ? L'idée était aussi saugrenue qu'imaginer Yvaine en putain de taverne. Le nain pourtant avait tenu bon. Ses arguments étaient subtils, et enfonçaient doucement le clou dans l'âme tendre. Lorsqu'elle voyait le rohir, le bonheur éloignait le doute, mais près de Shenegar, les sombres paroles trouvaient en elle un écho qu'elle ne s'expliquait pas, et dont elle avait honte. Douter ne lui ressemblait pas.

Puis il y avait eu...le suicide de Flanah.

Son savoir, tout ce qu'elle avait révélé sur celui qu'elle prenait pour son homme, elle l'emportait dans la tombe. Tout en infligeant à Yvaine un dernier doute, sur lequel Shenegar avait aussitôt mit des mots : La pauvre fille s'est donné la mort, terrassée par les douleurs de l'amour.
En regardant le rohir, il avait ajouté : Ne soyez pas désolée, Yvaine, les seuls à devoir se sentir coupables sont ceux qui ont causé cette mauvaise fortune.
Ce soir là, Yvaine vit s'emporter Osmund pour la seconde fois.
Tout indiquait le contraire, et pourtant, elle ne pouvait se résoudre à croire Shenegar malveillant. Il avait confondu Osmund avec un autre, et son naturel irascible le poussait naturellement à chercher à avoir raison jusqu'au bout malgré son erreur. Voilà tout.

Shenegar a rencontré Evanorn. A la grande surprise d'Yvaine, Evanorn avait apprécié la rude compagnie du nain. Leur conversation avait duré longtemps, tandis qu'elle parlait avec Ferelion. Dans un coin de son esprit, elle refoula ses inquiétudes, reconnaissante au nain d'avoir continué à converser avec le jeune homme après son départ.

_________________
Reroll :
Mordreth, elfe de Vertbois-le-Grand


Dernière édition par Yvaine le 19/06/10 05:00; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yvaine
[Intendance] Cambusier : Lingère


Inscrit le: 11 Mai 2010
Messages: 543

MessagePosté le: 26/06/10 05:17
Sujet du message:
Répondre en citant


Le relais était installé. La Compagnie déménagée dans le nouveau bâtiment qui leur servirait désormais de lieu de repos et de passage.

Les quelques compagnons encore présents après les évènements de la soirée se séparèrent, qui pour regagner leur poste, qui pour goûter un repos bien mérité. Yvaine, elle, se dirigea tout droit vers l'enclos où les chevaux du relais avaient été menés et s'entretint un instant avec leur garde avant d'en seller un et de l'enfourcher.

Sur un petit galop nonchalant, elle quitta Pont à Tréteaux sous les étoiles, en direction du pays de Bree.

Ce n'est qu'au petit matin qu'elle revint s'abattre sur sa couche telle un zombie, sans prendre le temps de se changer ni même de retirer ses bottes, et sombra dans une succession de cauchemars agités jusqu'au midi. A son col à demi entrouvert, jurant avec la douce innocence d'un simple bijou de bois gravé, un nouveau pendentif brillait comme un joyau d'ombre : Un médaillon d'argent moiré, avec en son centre une perle noire.

_________________
Reroll :
Mordreth, elfe de Vertbois-le-Grand
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osmund
Maître Compagnon - Capitaine


Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 2638

MessagePosté le: 26/06/10 11:53
Sujet du message:
Répondre en citant

Osmund n'etait pas allé se coucher ... Comme il l'avait dit le Rohir etait aller inspecter la bâtisse nouvellement attribuée au Roseau. Il allait falloir déménager celle prêtée pour la première nuit.

A un moment donné il ressortit et remarqua qu'Alwine n'etait plus dans l'enclos... Inquiet il fit le tour de la ville sans voir Yvaine. Ses pas le menèrent vers le Pont et au dela.. Craignant que la jeune femme soit parti se promener vers le Nord bien que cela lui paraissait improbable ... Il finit par revenir ... le visage marqué par la crainte qu'il lui arrive malheur.

Puis ses pensées allerent vers le Nain qui les avait suivi jusqu'ici.

Shenegar semait décidément trop de trouble dans la compagnie. Le Nain avait cherché plusieurs fois à rabaisser Osmund aux yeux d'Yvaine.. Essayant de lui faire croire de folles choses . Prétendant qu'il voyait d'autres femmes et qu'il l'avait vu en bonne compagnie

Et puis cette fois la .. Une femme etait venu le voir au Poney Fringant et prétendait le connaitre , qu'il l'avait abandonné. La coïncidence était troublante. Ils n'avaient pu l'interroger car elle s'était donnée la mort. juste apres. Un suicide du à la tristesse d'apres Shenegar..

Osmund commençait à sérieusement se méfier de lui. Que recherchait il? Pourquoi autant d'attention vers Yvaine , pourquoi tant de malveillance apparente envers lui? Cela commençait à prendre des dimensions trop grande pour rester privés... Des compagnons s'en mêlaient , Kylehelm avait recu l'ordre de Messire Leandor de surveiller Shenegar. D'autres etaient pris à parti quand le Nain les rencontraient. Evanorn le forgeron du Gondor, entres autres, avait recu de la part du Nain des conseils de prudence envers le Roseau et des incitations à liberer Yvaine des sois disant griffes d'Osmund.

Cherchait il à déstabiliser la guilde? Visait il un officier? Pourquoi? Ou etait ce autre chose?...

Pourquoi Yvaine? Cette question le hantait car Shenagar s'etait intéressé fortement à elle bien avant de savoir qu'Osmund l'aimait. Il ne visait donc peut être pas le Roseau mais seulement la jeune femme. Mais la raison échappait totalement au Rohir

Sans compter que le Nain avait des relations apperement peu recommandable ... Des Poings Bourrus entre autres.

Etait il un agent de l'Ennemi.. ou agissait il par pure malveillance ou intérêt personnel?

Quoi qu'il en soit Shenegar le Nain etait à surveiller... Et si possible Osmund l'empecherait d'approcher de trop Yvaine. Celle ci avait cette faculté de voir le bien en bon nombre de choses mais il craignait que dans le cas present cela lui fit plus grand mal que bien...

Ses pensées se fixerent d'un coup sur la jeune femme. Elle etait devant lui au loin sur la jument, revenant à l'aube et partant apperement se coucher. Il fronca les sourcils... Ainsi elle etait retournée à Bree pendant la nuit... La ou etait parti Shenegar un peu avant.

Quelle folie l'avait prise?..

_________________
Gornir, Nain, Champion 30, Factionnaire
Adelhie, Bardide, Ménèstrel 56, Barde



"Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la cité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yvaine
[Intendance] Cambusier : Lingère


Inscrit le: 11 Mai 2010
Messages: 543

MessagePosté le: 27/06/10 04:59
Sujet du message:
Répondre en citant

Le meurtre dans les yeux, Yvaine se laissa asseoir sous la poigne de fer d'Evanorn. Déconcerté, le gondorien l'observait, médusé par le changement. Pour lui même, il murmura son étonnement et croisa les bras.

Le regard d'Yvaine revenait sans cesse à Alwine, qu'elle avait tenté de rejoindre avant que l'homme l'arrête de force. Elle s'était débattue, sans succès.

Désormais, il contemplait son visage défait et effrayé, il l'écoutait murmurer sa peur et sa peine. Puis gentiment il murmura
"Ce collier est il plus important qu'Osmund ?"

Comme frappée par la foudre, elle se figea. Non !
- Alors séparez vous en, Yvaine, donnez le moi et je le fondrai dans un bac de la forge. Montrez qu'un objet n'est pas plus important. Ne voulez vous pas vous en séparer ? Juste un instant ?

D'abord paniquée, puis méfiante, elle regarda l'homme qui parlait de lui prendre son collier. Il ne comprenait pas. Elle ne pouvait l'expliquer. Et pourtant elle y tenait. Elle pouvait s'en séparer. Elle le savait, elle en était persuadée. Mais pourquoi maintenant ? Pourquoi faire ?
Sa main plaqua le bijou contre son coeur, elle se leva. Evanorn plissa les yeux.


Vous ne me laissez guère le choix...

La main du gondorien se tendit vers le collier. Précipitamment, Yvaine recula et se prit les pieds dans un parterre de fleurs où elle s'étala sous le regard désolé du jeune homme. Doucement, il se pencha sur elle pour lui prendre un bras. Paniqué, elle tenta de ramper en arrière. Le geste fut vif et soudain. Les doigts de l'homme se refermèrent sur le bijou et la chaîne d'argent se rompit avec un claquement, laissant sur la nuque d'Yvaine une marque rouge et cuisante. Rapidement, il se dégagea et recula de quelques pas.

Hébétée, Yvaine porta une main à son cou, comme pour y trouver le collier. Son regard tomba sur la main d'Evanorn, sans vraiment voir. Sa main glissa dans sa botte et en ressortit avec un poignard long et fin. Lorsqu'elle se releva, ses yeux étaient d'un calme glacé.


Rendez-le moi.

Evanorn plissa les yeux. Dites moi qui vous l'a donné et je vous le rendrai.
Je ne le demanderai pas une troisième fois. Rendez-le moi.

Lentement, elle se plaça dans une garde parfaite, à peine consciente de ses gestes, les yeux vides. Pris à l'envers, le couteau luisait doucement sous les étoiles en une promesse de mort. Les deux adversaires s'observèrent comme des chats.

Puis Evanorn tourna les talons vers la forge et courut de toutes ses forces pour jeter l'objet dans un bac de flammes. Vive comme un serpent, Yvaine le suivit et lui barra la route au dernier moment. L'échange de coups fut bref et rapide, lame contre bouclier. Dans un geste désespéré, le jeune homme lâcha le collier dans un bassin en fusion et se laissa repousser de côté tandis qu'Yvaine tombait à genoux avec un cri d'horreur. Trop tard, il compris qu'elle tenterait de le récupérer au prix de sa main et se jeta violemment sur elle pour l'empêcher de commettre l'irréparable.

Elle se laissa tomber sans un mot, vaincue. Au sol, elle contempla sa main brûlée et boursouflée mais n'en avait cure. Plus rien n'importait. Rien...

Doucement, Evanorn pansa la main. Doucement, il passa ses doigts dans les cheveux d'or, dans une dérisoire tentative de ramener la vie dans ce regard mort. Lorsqu'elle chercha son poignard des yeux pour le remettre dans sa botte, il se releva avec elle.

Elle le remercia. De nouveau sa voix était douce. Elle annonça qu'elle allait dormir et il la suivit des yeux vers le relais.

Mais au fond de lui il savait qu'il n'en serait rien.

_________________
Reroll :
Mordreth, elfe de Vertbois-le-Grand
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osmund
Maître Compagnon - Capitaine


Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 2638

MessagePosté le: 27/06/10 10:57
Sujet du message:
Répondre en citant

Osmund etait resté toute la journée à Pont à Treteaux. Observant du haut de la colline les terres qui se dévoilaient au nord , à l'est et au sud. Ce point de vue etait parfait...

En redescendant il aperçut en fin de journée Yvaine et Evanorn.. le jeune forgeron du Gondor qui souhaitait les rejoindre. Il s'approcha.. Il n'avait pas eu l'occasion de parler à Yvaine de la journée et il etait inquiet de ce qui avait pu se passer la veille.
Shenegar le Nain avait dit alors qu'il était convoqué à Bree avant de partir.

Osmund avait réfléchi une bonne partie de la journée en parallèle de la campagne en cours et se demandait si Shenegar n'agissait pas finalement sous les ordres d'un autre directement ... un pion?
Il parla un moment avec Evanorn mais aborda rapidement le sujet du Nain. Il vit clairement le visage d'Yvaine s'assombrir et il etait clair que mentionner le nom de Shenegar était suffisant pour la faire souffrir.

Il s'etait passé quelque chose...

Evanorn lui relata les événements de la journée... Shenegar etait venu les voir , une fois de plus, murmurant des choses à l'oreille d'Yvaine avant qu'Evanorn et Adelhie interviennent. Yvaine n'avait alors plus été la meme un bref instant. Adelhie avait reussi a finalement faire en sorte qu'Yvaine rentre seule , loin de l'influence apparente de Shenegar bien que celle ci ne remarqua apperement rien de tangible le concernant.

Osmund avait alors remarqué le collier argenté d'Yvaine. Il jurait avec celui qu'il lui avait offert il y a quelques jours. Un pendentif en bois simple , un cheval légèrement gravé au centre. Il y avait passé plusieurs jours s'entaillant de nombreuses fois la main mais il etait plutot fier du résultat.
Quel etait ce collier ? Il lui avait demandé , et voyant Yvaine se refermer sur elle meme avait demandé à Evanorn de s'eloigner.

Une fois seuls , il chercha à savoir , il le devait . Sans la brusquer cherchant juste à la convaincre de partager son fardeau. Comment l'aider sinon? Elle semblait lutter contre quelque chose... Comme si elle ne pouvait parler de ce qui s'etait passé la vieille au soir. Elle affirmait de pas vouloir lui mentir.
Osmund ne se laissa pas convaincre, elle souffrait c'etait visible et elle finit par parler à demi mot .. Osmund dut lire entre les lignes mais l'évidence fut bientôt visible ..

Shenegar obéissait à quelqu'un d'autre, il suivait ses ordres. Cette personne Yvaine ne s'en souvenait pas ou ne le voulait pas . Juste la sensation d'yeux rouge qui l'observaient en permanence . D'apres elle si elle parlait IL saurait ... IL était partout. Si elle parlait Osmund serait en danger... Et Il lui avait offert ce collier...

Osmund lui demanda alors de le retirer. La reaction d'Yvaine surpris le Rohir. Celle ci semblait concevoir l'idée de le retirer avec la plus grande horreur.. Pourquoi vouloir le garder à ce point? La pensée de lui enlever de force traversa son esprit avant qu'il la repousse.. Il ne pouvait lui infliger cela ... Il avait la sensation que si quelqu'un devait l'enlever c'etait elle même.
Il chercha à la convaincre alors.. Il avait touché le collier il n'avait rien ressenti de particulier .. Pourquoi cet acharnement à vouloir garder un present du "maître" de Shenegar comme il avait décide de l'appeler en son for intérieur?
Il lui dit , lui proposant de le prendre et de le jeter dans le fleuve en contrebas. Il fut dépité par sa réaction horrifiée et sa manière de tenir fermement le collier argenté. Sa réponse l'inquiéta :


-Il est à moi...

Son regard se posa à nouveau sur le pendentif qu'il lui avait offert...le regard triste

-Celui que je t'ai offert.. ne te suffit il pas..?

Yvaine avait alors lâché doucement le collier argenté pour reprendre celui en bois ... semblant redevenir un peu elle même..

-Il saura si je l'enlève... Il saura et te fera du mal. Je ne peux rien dire de plus ainsi il te laissera tranquille

- Enleve le Yvaine.. débarrasse t'en .. Je te protégerai .. je ne veux pas te voir souffrir

Osmund eut la sensation nette qu'il fallait que ce collier disparaisse malgré son apparente banalité. Helas il ne put la convaincre elle rangea le collier dans son col le regard determiné :

- Je le garde et ainsi il te laissera en paix

Osmund serra les poings, il n'etait pas question qu'elle porte un fardeau pareil bien qu'il ne sache pas encore toutes les implications.

- Tu ne me laisse pas le choix Yvaine... Il me laissera en paix... Mais pas moi !

Il se détourna brusquement et entra dans le relais puis en ressortit bientôt en arme et équipe pour la route , casque sur la tête. Il se dirigea vers Siger son cheval dans l'enclos , le détacha sans regarder un instant Yvaine et monta en selle.
Il se dirigea alors vers Evanorn sourd aux appels apperement désespérée d'Yvaine et lui idit simplement :


- Je vous confie Yvaine Evanorn , je compte sur vous... Empêchez la de me suivre.

Puis partit au galop...

Sa destination: Bree .. Il n'avait que tres peu de temps. Le Roseau repartait sous peu et on aurait besoin de lui. Siger galopa comme le vent ... digne lignée de chevaux du Rohan.
Le paysage defila à une vitesse folle.

Un doute soudain l'envahit.. Il aurait du dire au Gondorien de ne pas toucher au collier.. Trop tard et il espérait qu'aucun mal n'en sortirait. Il se concentra sur son objectif

Il ne savait ou trouver son ennemi... Mais Shenegar devait etre au Poney. Il mettrai la main sur lui et le ferait avouer . C'est un Rohir au visage froid et dur qui galopa ainsi dans le nord du pays de Bree ... Un visage qu'il n'avait plus arboré depuis longtemps



[HRP]
Une petite précision , pour ceux qui n'ont jamais eu l'occasion d'interagir avec Shenegar et qui doivent donc avoir un peu de mal à suivre ou voir ou tout cela va Wink

Le joueur de Shenegar est un membre des chapitres qui a plus ou moins decidé d'etre du coté obscur de la force Smile . Bref un "mechant" qui a decidé d'interagir avec le roseau et cela par le biais d'Yvaine en premier lieu suite à une rencontre à l'auberge puis avec mon perso Osmund , avant que cela n'engage d'autres compagnons. Donc contrairement à une animation le mechant en question est un pur electron libre. Nous ne faisons que reagir à ces divers actions envers nous ou vice versa. Ce qui est plutot amusant et original. Bien sur cela est sans doute moins facile à suivre pour l'ensemble des compagnons et j'espere que les divers resumé aideront a y voir plus clair .

C'est du rp libre et chacun peut y venir ou en ressortir au gré de ses envies sachant que le tout commence a prendre une dimension plus large qu'au debut


_________________
Gornir, Nain, Champion 30, Factionnaire
Adelhie, Bardide, Ménèstrel 56, Barde



"Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la cité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yvaine
[Intendance] Cambusier : Lingère


Inscrit le: 11 Mai 2010
Messages: 543

MessagePosté le: 27/06/10 11:40
Sujet du message:
Répondre en citant

[HRP]
Pour ajouter une précision, comme le dit Osmund, n'importe qui peut entrer dans le délire s'il le souhaite. Shenegar nous donne la ligne directrice et aucun des personnages impliqués n'est plus important qu'un autre dans le scénario, ni même ne tourne particulièrement autour d'un personnage précis en dehors de Shenegar lui même (même si Osmund et moi écrivons beaucoup la vision de nos persos). L'histoire est flexible, changeante et imprévisible au gré des actions et des nouvelles entrées, et si on ne sait pas où tout ça va se finir (j'ai très peur pour ma blondie), au moins, les scènes rp sont passionnantes Wink

_________________
Reroll :
Mordreth, elfe de Vertbois-le-Grand
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kylehelm
Garde : Porte Lame (Humain)


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 102
Localisation: 3 Rue Longue , Cochemasure

MessagePosté le: 28/06/10 16:22
Sujet du message:
Répondre en citant

Voila que cette histoire prenait des allures macabres et de plus en plus inquiétante . Kylehelm avait passé la nuit a préparer le convoi pour le départ de lundi et n'arrivant pas à dormir il avait essayé de réfléchir à tout ça , à ces évènements qui le dépassaient visiblement.

Yvaine crachant du sang au moment même de l'entrevue entre Osmund et Shenegar , les complices de Shenegar attendant dehors , comme lui et SilFried , il avait essayé de mémoriser leurs traits , pourquoi il n'en savait rien , mais en son fort intérieur il se doutait que ça servirai d'ici peu.

Il était perdu , ce collier mettant Yvaine dans un état second que personne n'aurait soupçonné , le doute, la crainte, la méfiance , voila le lot de la compagnie depuis l'apparition de ce nain.

Kyle n'était pas un stratège ou un manipulateur , mais pour lui ce nain était un acteur sinon le centre des problème lié à Yvaine . Il a un maitre parait il....Mais Yvaine ne veut ou ne peut rien dire . Le pouvoir semble être la quête de ce nain , mais pas dans le but d'aider les peuples libres , mais visiblement pour son profit . Osmund était d'accord sur ce point et il s'est basé sur le comportement de Shenegar envers son poney , cruel , indifférent , sanguinaire et pour le Rohir ça reflétait le caractère de ce nain.

Osmund est bien plus réfléchit que Kyle et connait surement plus de choses à cette affaire, mais ne pas pouvoir aider et ne faire que subir lui fessait perdre son sourire. La nuit avait été longue et il restait encore à faire.

Il essaya de ranger ses sombres pensées dans un coin et pour ça , il lui suffisait de penser à sa nouvelle amie qu'il appréciait par son caractère .

Ce soir ils se remettrai en route mais bizarrement il savait que ça n'éloignerai pas la menace du nain pour autant. vivement qu'Osmund décide quelque chose ...il a tellement à penser , devrions nous agir pour arrêter ce nain de façon assez violente , le laisser faire et le coincer de manière à dévoiler sa vrai personnalité ?? Beaucoup de question , et peu de temps, l'aube se lève et il reste à faire.

Kyle se remit au travail.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Baranthorn
Garde : Factionnaire (Humain)


Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 20

MessagePosté le: 28/06/10 17:39
Sujet du message:
Répondre en citant

Baranthorn se tenait debout dans un coin de la chambre, ses yeux émeraudes cherchant à percer le mystère des ombres qui semblaient tellement terrifier Yvaine.
Depuis qu'il avait suivi sa piste et retrouvé inconsciente, les choses ne semblaient guère évoluer... A tout le moins n'évoluaient elles pas dans la direction escomptée...
Il l'avait ramenée, brulante de fièvre, jusqu'à Pont-à-Tréteaux afin qu'elle y soit soignée.
Il avait veillé sur son repos toute la journée, changeant à intervalles réguliers le bandage de sa main brulée.
Quel miracle lui avait permis de ne pas perdre sa main, il l'ignorait... Etait ce la rapidité d'action d'Evanorn ou autre chose, il ne saurait dire... Mais ce n'était guère la première fois qu'il observait ce phénomène étrange, cette chance insolente et inexpliquée qui semblait la suivre pas à pas.
Petit à petit, la fièvre perdit du terrain, laissant les couleurs revenir sur le visage de la jeune femme et le sourire sur les lèvres du guerrier.
Elle se sentait mieux, aussi prit il congé afin de s'occuper des détails nécessaires du voyage à venir.
....
Il n'aurait pas dû, il s'en voulait.
Certes, il n'aurait peut être rien pu y faire, mais le doute perdurait, et avec le doute, le remords.
Ils l'avaient ramenée, crachant sang et injures mêlés.
Ils l'avait recouchée, et lui veillait de nouveau.
Elle délire et, malgré toutes ses attentions pour la rassurer, elle ne s'apaise guère.
Pire, elle ne parait même pas le reconnaitre.
Il se sent impuissant, mais son sourire ne le quitte pas... Un sourire plus radieux encore que tous les autres, espérant peut être qu'elle puisse le voir du fond de sa démence... Espérant peut être qu'elle puisse y trouver quelquechose qui serait susceptible de l'aider.
Un mouvement un peu plus sec de la jeune femme, pareil à un geste de protection face à un assaut visible d'elle seule, romps le mince cordon retenant son pendentif de bois, heurtant le sol dans un fracas feutré.
Ce pendentif... Il lui a été offert par Osmund... L'autre lui fut retiré mais celui ci non et, malgré la violence de ses réactions face à l'homme qu'elle aime, elle semble faire attention à ne pas le perdre... Ou bien n'est ce qu'une impression, mais que faire d'autre ?
Le grand guerrier pose un genou au sol alors qu'il tends une de ses mains calleuses pour récupérer le médaillon, témoignant envers cette babiole une dévotion quasi religieuse... Peut être que lui pourrait l'aider.
Troquant sa lourde lame pour quelques lanières de cuir, il entreprends de les tresser entre elles, faisant montre d'une minutie et d'une attention que peu lui aurait prêté au vu de son apparence.
Son travail finalement achevé, il constate que la jeune femme a finalement sombré dans le sommeil, certainement épuisée par ce combat pour lequel il ne peut guère prêter assistance...
Se rapprochant de quelques pas, il s'attends déjà à lui trouver un visage crispé témoignant d'un repos peuplé de cauchemars qu'il ne peut que trop comprendre.
Et pourtant...
Pour avoir veillé sur elle chaque nuit après son agression, il ne peut que reconnaitre devant lui la jeune femme qu'il connait bien, jusqu'au léger sourire qu'elle arbore parfois lorsqu'elle se sait en paix.
Un mince espoir éclaire un instant le coeur du guerrier... Baissant ses yeux émeraudes vers le médaillon qu'il réparait, il se penche avec douceur sur la jeune femme endormie pour lui relever d'une main tendre la tête, afin de nouer à son cou la petite cordelette de cuir tressé retenant son pendentif.
Se redressant, la vanité de son travail ne lui apparait plus aussi clairement qu'un instant avant... Vanité qui vole en éclats alors que la jeune demoiselle endormie lève elle même une main tremblante pour venir serrer, de toutes ses maigres forces, la petite effigie de bois.
Elle est encore là, quelque part au fond de cet abime, et le murmure se formant de lui même sur ses lèvres ne le surprends guère, alors même qu'aucun effort ne fut requis cette fois.

" Je te protègerai "

Joignant l'action à la parole, il s'installe au bord du lit d'Yvaine, retirant d'une main sa grande cape noire afin d'en couvrir la jeune endormie... Le geste semble bien dérisoire devant une menace qu'il ne comprends pas, mais ce soir, dans cette chambre, un serment fut arrêté.
Oui, il la protègera... Mais bientôt, quelqu'un, quelque part, devra payer... D'une manière, ou d'une autre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yvaine
[Intendance] Cambusier : Lingère


Inscrit le: 11 Mai 2010
Messages: 543

MessagePosté le: 29/06/10 01:17
Sujet du message:
Répondre en citant

Le sortilège étendait ses doigts d'ombre par delà les collines de Bree, au delà des immenses plaines du nord.

Où était-elle, celle qui le nourrissait, celle pour qui on l'avait réveillé, créé ? Il avait hurlé lorsque ses griffes solidement plantées dans l'âme pure avaient fini par lâcher prise sous la tension de la distance. De son emprise totale ne restaient pour l'heure que des échardes de haine, tortueuses et tenaces, profondément fichées dans le coeur de la jeune femme, à l'abri de la lumière.

Il erra sans but dans la lande, visita l'esprit fielleux des orcs, et effraya des troupeaux de mantogliers. Toujours il essayait de se rapprocher de ces ruines, où la lueur dansante de la vie l'attirait comme un phare. Il tentait parfois d'entrer, mais ici, il était trop faible, trop éloigné de sa source, et le rayonnement paisible de sa proie le brûlait autant qu'il l'attirait.

Un dernier éclat de haine irradia la tente comme un soleil noir. Yvaine toussa dans son sommeil, un filet de sang perla au coin de ses lèvres. Ses doigts se crispèrent dans la main d'Osmund. Son visage, rose encore aux joues d'un reste de fièvre, s'apaisa.
Terriblement frustré, il se tapit dans l'ombre et tourna son attention vers l'Autre :
Oh comme il le haïssait, celui pour qui elle s'armait d'un sourire, refusait de céder à sa propre et misérable faiblesse, et de se livrer aux murmures, à la folie, aux injures et à la colère !

Il ne serait pas toujours là. La distance ne serait pas toujours si grande. Le sourire ne serait pas toujours si pur.

Il suffisait d'attendre.


[HRP]
Interprétation toute personnelle du sort de Shenegar Wink

L'histoire prend de l'ampleur et il est fort probable, sous réserve d'accord avec Shenegar, que les prochains gros évènements soient désormais joués lors de vrais events et non plus à l'arrachée, histoire que ceux qui souhaitent s'impliquer ne soient pas surpris par une trop grande avancée en leur absence (c'est allé très vite ces derniers jours). Le voyage à Esteldin et l'éloignement de la source du sort me donne fort à propos une excuse pour ne pas avoir à jouer une folle furieuse à temps plein, et nous permettre de conclure ce chapitre (mais probablement pas tout le scénario) à notre rythme dans un calendrier déjà pas mal chargé Smile

_________________
Reroll :
Mordreth, elfe de Vertbois-le-Grand
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osmund
Maître Compagnon - Capitaine


Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 2638

MessagePosté le: 29/06/10 20:36
Sujet du message:
Répondre en citant

[HRP]
Ce qui s'est passé du point de vue d'Osmund avant le depart vers Esteldin



Osmund avait cherché Shenegar toute la journée à Bree alors que la compagnie etait encore à Pont à Treteaux.
Il n'avait pas eu le choix et il devait le trouver.. lui faire avouer.. peut être user de la force même. Mais ce qui importait c'était son Maitre , celui qui lui donnait les ordres , celui qui avait envouté Yvaine avec ce collier.

Finalement le soir arriva et à l'Epouvantail Ivre il ne le trouva pas non plus. Il tomba sur Yvaine qui avait finalement contre toute attente rejoint Bree malgré son etat quelque peu fievreux et sa main en triste etat. Elle etait accompagnée d'Eolwaen.
Finalement il raccompagna ce soir la Yvaine à cheval , l'emmenant au Poney avant de repartir pour Pont à Treteaux.. Il n'avait trouvé le Nain mais c'etait passé au second plan dans l'esprit du Rohir.

Quelle ne fut sa surprise de tomber sur Shenegar devant la place en ville.. Celui ci etait accompagné et semblait savoir qu'Osmund le cherchait. Heuresement Kylehelm etaient deja la ainsi que Silfried.
Il leur confia Yvaine et imposa à Shenegar un entretien privé. Qu'il obtenu malgré les reticences et les insultes du Nain...

Osmund n'y alla pas par quatres chemins. Il deversa tout ce qu'il savait , il essaya de déstabiliser le Nain en lui montrant qu'il etait vain de feindre maintenant. Il fut brutal dans ses propos car son impatience montait tandis que Shenegar s'obstinait à jouer avec les mots et à prétendre les compagnons soient des menteurs ou des reveurs ayant des hallucinations ou se trompant sur la personne.
Il finit par le prendre au col et à lui dire qu'il n'avait que faire un pauvre pion , qu'il voulait parler à son maitre..

Le Nain l'avait gifflé mais Osmund ne broncha pas. L'envie de lui couper la tête etait tenace car il savait la verité , Yvaine n'avait pas pu se tromper ni les compagnons qui avaient assisté à divers echanges avec le Nain. Yvaine n'avait que trop souffert ... c'en etait trop.

Il etait en train d'interdire au Nain d'approcher Yvaine ainsi que la compagnie sous reserve de solides represailles quand Silfried apparut .
Yvaine allait mal... tres mal. Ce fut les seuls mots du jeune Rohir et Osmund se désintéressa du Nain pour courir à l'extérieur. La jeune femme crachait du sang sans explication ... Et elle semblait regarder chaque chose avec frayeur. Mais quand son regard se posa sur Osmund la colère fut dans ses yeux et elle se mit à l'insulter , à le traiter de tout les noms , elle semblait meme croire le fait qu'il ait pu avoir des relations avec la pauvre femme qui s'etait suicidée.
Le coeur d'Osmund se serra.. Quel etait ce maléfice..? Que se passait il? Il repoussa tout cela loin dans son esprit et se focalisa sur une unique chose : L'emmener et vite et la soigner. Ou? le seul endroit en securité en ce moment... Pont à Treteaux.

Le Nain ricanait alors... Osmund l'entendit et alors qu'il montait à cheval avanca sur lui la main sur la garde de son épée et cracha
:

- Arriere Nain ! Ou je te coupe la tête je le jure par Eorl !

Il l'aurait fait .. Mais le Nain s'enfuit alors. Osmund se detourna et ils partirent vers le Nord...
_________________
Gornir, Nain, Champion 30, Factionnaire
Adelhie, Bardide, Ménèstrel 56, Barde



"Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la cité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Evanorn
Compagnon du Roseau Blanc (Hommes)


Inscrit le: 13 Juin 2010
Messages: 193

MessagePosté le: 01/07/10 20:22
Sujet du message:
Répondre en citant

De part trop de fois depuis ce soir ou le Gondorien avait jeté ce collier dans la forge de Pont a Trétaux, la question lui trottait dans la tête et Kylehelm lui en avait parler: Et si ce collier n'avais pas fondu?

Une nuit après que tout le monde ai rejoind Esteldin, il revint a l'ancien Relais de la Compagnie, Pince de forge en main et se mis, de longues heures durant, a sonder la forge.

Puis, sous une lune écarlate, il en ressortie le pendantif. Entier.

Il regarda autour, l'enfermant dans une boite de fer, et s'en alla, faisant attention de ne pas être suivi, loin de la forge.

Personne, du moins il le pense, ne pourrait savoir où le collier se trouve a présent.


[HRP]
Voila, j'ai fait ca un soir et j'avais prévenu Shenegar Razz Je ne sais comment la suite se fera
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Osmund
Maître Compagnon - Capitaine


Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 2638

MessagePosté le: 01/07/10 23:17
Sujet du message:
Répondre en citant

[HRP]
Probable rassemblement concernant l'animation de Shenegar pour le mercredi 7 . Le jeudi 8 etait impossible pour notre ami Wink

Résumé de Shenegar sur l'histoire:Ici

_________________
Gornir, Nain, Champion 30, Factionnaire
Adelhie, Bardide, Ménèstrel 56, Barde



"Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la cité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yvaine
[Intendance] Cambusier : Lingère


Inscrit le: 11 Mai 2010
Messages: 543

MessagePosté le: 02/07/10 00:24
Sujet du message:
Répondre en citant

"Il avait l'air d'être en argent, mais le collier n'a pas fondu dans les cuves de la forge."


S'arrachant à l'étreinte réconfortante du bras d'Eolwaen, Yvaine bondit sur ses pieds. Dans ses yeux, fixés sur Evanorn, dansaient l'espoir et le désir. Quelque part au fond d'elle, il aurait hurlé sa joie sanguinaire, il aurait dansé son bonheur impie s'il l'avait pu. Mais il n'avait rien d'humain et se contenta d'enfoncer ses griffes dans le coeur soudain à nu. Lentement, ses doigts fouillèrent la carapace de lumière qui se craquelait.

Depuis qu'Evanorn l'avait jeté dans le feu, elle l'appelait de tout son être, ce présent dont elle ne comprenait ni la portée ni l'importance. Il lui était si précieux, si cher ; comme ils lui manquaient, la douce rondeur de la perle noire sous ses doigts, le poli moiré et brillant de l'argent, la sensation de la chaîne sur sa nuque...Comme elle eût aimé l'admirer une dernière fois, le tenir au creux de sa paume et savoir qu'il était sien...Depuis qu'on le lui avait arraché, elle s'était senti moins qu'une ombre. Ni âme, ni espoir, ni rien...

Plus d'une fois, sa main avait volé à son col, cherchant le réconfort du bijou sous ses doigts. Mais elle n'y trouvait désormais que vide, et peine.
Vide ?
Dans sa main le médaillon de bois trouva sa place, tiède d'avoir été porté à même la peau. La gravure du cheval se dessinait sous ses doigts. Les paroles lointaines lui revinrent en mémoire : Il s'était blessé en le sculptant...

Les notes légères du luth d'Eolwaen retentissaient dans l'air nocturne. Près du feu elles semblaient plus magiques encore. Sur sa main, Yvaine sentit celle d'Osmund, apaisante. Sa joue, rose d'une émotion mal contenue vint se poser contre l'épaule du rohir.

Il reflua, sifflant une nouvelle fois sa frustration, et se tapit loin, très loin de l'horrible cacophonie.

Patience.

_________________
Reroll :
Mordreth, elfe de Vertbois-le-Grand
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Eolwaen
Garde : Factionnaire (Humain)


Inscrit le: 06 Juin 2010
Messages: 188
Localisation: 4 rue des Jardins, Fonrocaille

MessagePosté le: 02/07/10 14:19
Sujet du message:
Répondre en citant

Eolwaen n’avait pu contenir ses larmes que le temps de s’éloigner du camp sur le dos de Coriandre. Lançant sa monture au galop dans la nuit naissante, la jeune femme ressassait sans cesse les propos échangés avec Kyle . . .

Pourquoi tout devenait si compliqué . . . Comment savoir quel était le bon choix ? Comment ?

« Va le voir et dit lui ce que tu ressens. »

Les mots étaient si simples, Kyle les avait dits si naturellement . . . Si seulement il savait . . . D’ailleurs l’ignorait il vraiment ou jouait il une sorte de jeu pour ne pas l’influencer ?

Sans s’en rendre compte, elle avait relâché la bride de sa jument. L’animal avait naturellement ralentit et avait finit par s’immobiliser en haut d’un des collines proches de l’entrée Ouest d’Esteldin. Eolwaen descendit de monture et coinça les rênes dans le tronc d’un arbre mort depuis bien longtemps.

D’une sacoche de sa selle, elle prit son nécessaire à cirer et alla s’asseoir un peu plus loin, face à la plaine. Elle chercha à se calmer comme souvent en cirant son luth. Elle n’avait jamais comprit pourquoi mais l’odeur de la cire sur le bois l’avait toujours calmée.

Un hennissement la fit sortir de sa torpeur. Le froid la saisit immédiatement. Un froid étrange et . . . malsain. Eolwaen tremblant, autant de froid que de peur. Elle n’était certes pas une guerrière accomplit ignorant la peur mais ce qu’elle ressentait lui glaça le sang.
Dans un effort, elle se leva et s’approcha de Coriandre. La jument était agitée et tirait sur les rênes, semblant vouloir s’enfuir au loin.

La jeune femme lui parla comme souvent en Sindarin pour la calmer et approcha sa main du museau de l’animal. Sans prévenir, Coriandre lui mordit le bout du doigt.
Le cœur d’Eolwaen s’emballa. Des souvenirs enfouis au plus profond de son esprit ressurgir.
Elle se retrouva quelques années auparavant, dans les Hauts des Galgals. Elle ressentait la même peur qu’alors. Cette sensation effroyable que quelque chose de terriblement sombre et mauvais s’approche. Ses mains devinrent moites. Ses jambes avaient du mal à la porter. Son cœur la brulait et un froid pénétrant lui glaçait l’âme.

Comme alors seule et perdue dans les Hauts des Galgals, la voix de sa mentor retentit dans son esprit, douce et posée, souvenir des temps heureux de son adolescence.

« N’oublie pas cette mélodie car lorsque la terreur frappera aux portes de ton esprit, ces notes des temps anciens seront ta seule protection. »

La jeune ménestrelle tenait son luth, tremblant de tout son être. Dans un effort désespéré, elle pinça les cordes et les premières notes salvatrices s’élevèrent dans la nuit. Immédiatement, l’espoir explosa dans son cœur. La mélodie chassa la peur comme le soleil chasse l’ombre.
Plus les accords s’enchainaient et plus Eolwaen se sentait revivre.

Bientôt les bruits coutumiers de la nuit reprirent bientôt leurs droits tandis qu’Eolwaen joua les dernières notes du Chant des morts. Elle respira un grand coup avant de rejoindre sa jument. L’animal, bien qu’encore nerveux, se laissa caresser et approcher, reconnaissant cette odeur et cette main tendue.

La jeune remonta en selle et regagna immédiatement le camp. Elle devrait rapporter au plus vite au Maitre d’Armes ce qu’il venait de se passer.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osmund
Maître Compagnon - Capitaine


Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 2638

MessagePosté le: 02/07/10 17:59
Sujet du message:
Répondre en citant

Une Ombre... de sombres pensées.. Un sommeil agité...

Qui est tu et que me veux tu?

Morn Rhoss?

Non l'épée a disparu bel et bien et ces tourments ne sont plus. Et pourtant la sensation y ressemble. Mais elle n'attaque pas...Elle ne me tourmente pas. Mais je sens sa haine ....
Je le sens qui erre et cherche... Et qui s'éloigne par frustration

De sombres rêves sans doute... Et pourtant le malaise ne veux disparaitre. Sa malveillance est la . Je l'ai senti alors que je viellais sur Yvaine à notre arrivée et que je m'assoupissais... J'ai eu cette étrange sensation également à la limite de ma conscience alors que nous étions autour du feu .

La fatigue.. la bataille qui se prépare .. les soucis et ... Shenegar y sont sans doute pour quelque chose et pourtant...

Eolwaen ... Ce qu'elle a ressentie ressemble fort à mes sombres songes. Mais en bien plus fort .. Du à l'éloignement d'Esteldin? Ou peut être ... Je ne sais pas.
Hasard ? Non Je n'y crois guère .. Plus maintenant.

Yvaine n'est pas hors de danger .. Son regard en parlant du collier argenté... Sans compter qu'elle semble encore être atteint parfois de ce mal.. Elle doit sentir encore ce maléfice.. Et d'après elle si elle se rapproche de Bree cela prend de l'ampleur.

Heureusement le collier est maintenant hors de la portée de quiconque ...

Qui est tu? Que cherche tu? Quoi que ce fut... Je Jure que tu ne l'obtiendra pas . Je trouverai le moyen de la protéger .... de les protéger tous.

_________________
Gornir, Nain, Champion 30, Factionnaire
Adelhie, Bardide, Ménèstrel 56, Barde



"Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la cité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Yvaine
[Intendance] Cambusier : Lingère


Inscrit le: 11 Mai 2010
Messages: 543

MessagePosté le: 06/07/10 04:23
Sujet du message:
Répondre en citant



Sous ses doigts réticents, elle sent le pommeau rugueux que Baranthorn a forcé dans sa main. Trop tard, elle comprend son geste. Et sa portée. Les murmures de Ghell Uin Rhoss se fraient un chemin dans son âme. Apaisante, elle cherche les souvenirs les plus doux, les pensées les plus tendres. Cachée en elle même, Yvaine éclate en sanglots. De quel droit viole t'elle son coeur, celle qui prétend l'aider ? De quel droit l'a t'il forcée, celui qui se prétend son ami et à qui elle a déjà dit non par deux fois ? De ses doigts éthérés, elle tente de saisir les images fugaces et de les cacher, dépossédée des clés de son âme.



Mais bientôt, il sent que la voie est libre et s'enfonce comme une écharde dans la voie entrouverte. Tant d'efforts pour déchirer de ses griffes ce que la douceur ouvrit en une seconde ! Il plonge avec délices dans les souvenirs corrompus, les hontes et les peines. Enraciné sur un trône de turpitudes, il s'étend dans toutes les directions, remonte les chemins de la pensée, cherche le contrôle, ferme les portes de secours, étouffe la lumière. Ce qu'il peut souiller, il le viole. Ce qu'il ne peut avilir, il le détruit.

Sous ses doigts languissants, il sent le pommeau rugueux, et sa main se referme autour du cuir avec ivresse et avidité. Libérer la colère, la rage, les mots et les gestes blessants. Son regard fait le tour. Peut importe qui elle frappera, c'est le monde qui devra tomber sous ses coups. Sa haine et son dégoût les emporteront tous. Baranthorn, Hannsig...Osmund...Osmund !

Le sang macule ses lèvres pâles, sa respiration est sifflante ; la douleur revient, plus précise, et ramène la réalité à son esprit meurtri. Effrayée, elle repousse les murmures, les deux murmures antagonistes qui se disputent son âme et la déchirent en deux.

Ses doigts relâchent l'épée, un à un. Elle tombe par terre dans un tintement déçu. L'instant n'a duré qu'une seconde infime. Dans un dernier accès de rage, elle gifle Baranthorn mais ne réussit qu'à s'écorcher sur son haume. La douleur éclate, mais elle n'est qu'une goutte d'eau. Les poumons en feu, la fièvre aux joues, elle s'efforce de retrouver son souffle et s'accroche désespérément à la sensation comme à une ancre. Rester elle. Les repousser. Fermer son esprit. Dresser une barrière. En détournant le visage, Yvaine essuie ses lèvres du dos de sa main et s'éloigne, chancelante.

Ne plus l'entendre. Ne plus les entendre, jamais.

_________________
Reroll :
Mordreth, elfe de Vertbois-le-Grand


Dernière édition par Yvaine le 06/07/10 14:10; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osmund
Maître Compagnon - Capitaine


Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 2638

MessagePosté le: 06/07/10 06:48
Sujet du message:
Répondre en citant

Osmund avait regardé quelque peu étonné Baranthorn mettre son épée dans les mains d'Yvaine ..Que cherchait il à faire? L'entrainer? L'apprendre à se défendre?

Ses pensées s'interrompirent quand il vit Yvaine se figer en tenant la lame. Cela lui évoqua brièvement quelque chose mais avant qu'il ne pût mettre le doigt dessus Yvaine s'était retournée et avait gifler Baranthorn avec rage.
Que se passait il? Qu'est ce que cela signifiait?

Il avait suivi alors Baranthorn à la suite d'Yvaine, lui demandant ce qu'il avait cherche à faire. Il n'obtint nulle réponse et ne chercha pas plus avant....

Trouver Yvaine...

Il la vit finalement à côté d'Hannsig, qui s'éclipsa, et lui toucha doucement l'épaule. Elle ne pût cacher alors le sang mal essuyé sur sa joue ni les tremblements de tout son corps.... Ainsi Il était la...A nouveau... Osmund avait bien senti qu'une obscure présence les hantait et souvent le mal d'Yvaine revenait alors partiellement.

Il la serra contre lui, oublieux du reste. Et essuya le sang de sa joue. Elle semblait assaillie par des voix... Il sonda alors l'obscurité... Ou était il ?
Il finirait par le trouver ... Patience. Une fois la bataille terminée il retrouverait Shenegar et cette fois il ne le laisserait pas s'en tirer.

Yvaine sembla aller un peu mieux et Osmund lui demanda alors pourquoi elle n'avait pas supportée l'idée de tenir l'épee de Baranthorn. Elle sembla hésiter mais ne pût
se résoudre à expliquer.


Tu ne souhaite pas tenir ni toucher cette lame et cela me suffit... Je demanderai à Baranthorn de ne plus essayer.

Osmund avait néanmoins continué à y réfléchir. L'épee Ghell Uin Rhoss semblait calmer la rage de Baranthorn mais par quel moyen? Il se rendit compte qu'il ne s'était jamais posé la question... Et elle était une partie de Morn Rhoss...

_________________
Gornir, Nain, Champion 30, Factionnaire
Adelhie, Bardide, Ménèstrel 56, Barde



"Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la cité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osmund
Maître Compagnon - Capitaine


Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 2638

MessagePosté le: 07/07/10 06:05
Sujet du message:
Répondre en citant

Ce matin la... Un rodeur vint vers Osmund.

"Messire Osmund je suppose? Nous avons arrêté aux portes d'Esteldin un bien étrange messager qui s'en venait de Bree à brides abattues. Il désirait vous remettre un plis mais nous avons préféré nous assurer qu'il ne trouble pas votre séjour parmi nous. Tenez."

Le Rohir avait lu le courrier..

"Osmund,
Je dois vous voir au plus vite. Je regrette sincèrement ce qui est arrivé à Yvaine. J'ai été contraint de m'aventurer sur des chemins que je ne voulais pas emprunter. Je dois me racheter. Dites moi où et quand et je viendrai. Pressez-vous car Yvaine est en train de mourir.
Shenegar"


Hélas quelque secondes après la lecture du message...l'encre s'effaca du parchemin. Il répéta néanmoins les mots de Shenegar à ses compagnons.


Osmund avait alors après mure réflexion envoyé une réponse simple ne montrant nullement ses intentions ou ses griefs :


Shenegar...

Je vous attend sur la route est qui vient de Pont à Treteaux et qui traverse le pont vers les Landes du Roi. En poursuivant vous verrez une ferme sur votre droite qui est habitée. Attendez moi par ici.

Osmund


Pendant ce temps un autre messager arriva...porteur d'une nouvelle alarmante... Des brigands avaient tenté vainement d'incendier la Grange à Cornemur....
_________________
Gornir, Nain, Champion 30, Factionnaire
Adelhie, Bardide, Ménèstrel 56, Barde



"Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la cité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hannsig



Inscrit le: 22 Mai 2010
Messages: 21

MessagePosté le: 07/07/10 15:51
Sujet du message:
Répondre en citant

A des lieues d'imaginer ce qui se tramait autour d'une simple histoire d'épée prêtée un doux soir d'été, Hannsig restait sur son impression première malgré les objections d'Osmund.
"On ne soumet pas un être vivant à sa propre volonté", telle était sa motivation et ce muet dont les dieux l'avaient sans doute flanqué de cet handicap pour démasquer sa fourberie devrait en rendre compte un moment ou un autre.

Osmund semblait écarter la proposition sèche et sans émoi qu'avait suggérer le jeune rohir concernant celui qui venait de soumettre à mal sa compagne. il ne voulait pas de sa vie pour racheter son insulte. Hannsig devrait s'y résoudre même s'il décida, dès ce soir là, de tenir un oeil aiguisé sur Barathorn : a la prochaine occasion, c'est sa dépouille qu'on pleurerait.


Dernière édition par Hannsig le 07/07/10 18:17; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Osmund
Maître Compagnon - Capitaine


Inscrit le: 23 Déc 2007
Messages: 2638

MessagePosté le: 07/07/10 15:55
Sujet du message:
Répondre en citant

[HRP]
Je suis sincèrement désolé .... Mais j'ai un empêchement ce soir et je pourrai pas être la ou alors très tard ... Impossible de savoir une heure. Si quelqu'un pouvait prevenir Shenegar par mp chapitres ça m'arrengerait merci .


_________________
Gornir, Nain, Champion 30, Factionnaire
Adelhie, Bardide, Ménèstrel 56, Barde



"Alors toute l'armée de Rohan éclata en chants; les hommes chantaient tout en massacrant, car la joie de la bataille était en eux, et le son de leur chant, qui était beau et terrible, parvint jusqu'à la cité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Compagnie du Roseau Blanc : Index des Registres -> La vie en Eriador Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Poster de nouveaux sujets : non
Répondre aux sujets : non
Editer vos messages : non
Supprimer vos messages : non
Voter dans les sondages : non
Créer un événement : non


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group | Traduction par : phpBB-fr.com | Theme based on "Guild Wars Alliance" by Daniel of Gaming Exe | bbCode items tooltips source : LOTRO Lorebook | Roster & Bank mod by Lysie | Bank icons by Phaenan | Bank popups by overLib | Photo Album Powered by Mighty Gorgon Full Album Pack 1.4.2 © 2006